Frustration et plaisir unis pour le développement psychomoteur.


La motivation est un formidable moteur de l’apprentissage. Nous sommes motivés à apprendre et à faire des efforts, quand cet apprentissage nous donne du plaisir. ( les profs « passionnants » = plaisir)…. Mais la frustration joue aussi un rôle!

Un enfant (trop) satisfait, ne ressent pas le besoin de chercher par lui même du plaisir.
Il n’est donc pas motivé. Un enfant frustré apprend à utiliser et développer ses compétences pour se satisfaire lui-même. La frustration encourage l’indépendance physique, psychique, affective.

Un exemple : un petit garçon aime bien monter les cubes les uns sur les autres pour construire « la-montagne-très-très-haute ». Mais comme il n’y arrive pas encore tout seul, sa maman l’aide à chaque fois. Cet après midi, il se met en colère car elle ne peut pas jouer avec lui . Après un moment où il exprime sa frustration, il se met à jouer tout seul. Il dessine un peu et découvre que le bouchon est creux et qu’il peut mettre le feutre dedans, puis il décide de tenter une construction avec les cubes et bâtit différentes maisons (différents murs) qui se transforment après en navires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *